Moi, Caramel Mou


27/08/12

A l'aéroport !


Mon amie Kimie a dit : tout ce qui se passe autour de la blogueuse, absolument tout, peut faire office de prétexte pour écrire, écrire, écrire. Elle ne croyait pas si bien penser. Il y a deux jours, j'atterrissais à l'aéroport de Copenhague sans ma valise. Plaît-il ? Cet événement est d'une banalité affligeante. Je vous trouve bien désobligeants, chers lecteurs. De mes mésaventures aussi petites soient-elles, vous ne vous moquerez point [tiré de la charte du bon lecteur]. Si vous continuez, je vous impose un captcha [HA] en caractères japonais [HOU]. Il y a deux jours, je fus donc prise d'une crise de mécontentement aiguëDe fil en aiguille, je me replongeais dans un certain nombre de souvenirs exaspérants ayant trait à cet installation destinée au trafic aérien public, permettant la réception et l'envol des aéronefs, assurant leur entretien, leur service et leur garage ainsi que l'embarquement et le débarquement des passagers et des marchandises |L'aéroport selon mon ami pédant Larousse]Et puis tout commence à l'aéroport, c'est bien connu. Après tout, il s'agit de la porte ouverte sur toutes les galères tous les pays. Ce billet est divisé en sous-catégories car contrairement à certaines compagnies aériennes dont je ne citerai pas la référence par crainte de poursuites judiciaires, je suis très organisée et je n'oublie rien [BIM]. 

 

50__Leaving_on_a_jet_plane_by_ilovestrawberries

ilovestrawberries

 

JF cherche valise 

C'est avec une certaine appréhension que je descends de l'avion. Voyez-vous chers lecteurs, en plus d'avoir les oreilles bouchées, le teint cireux et l'haleine douteuse, j'ai les mains moites et le coeur qui s'accélère. Après la phobie des ballons qui éclatent (ici), j'ai développé celle du tapis à bagages. Je connais l'origine de cette dernière. Il y a quelques années, alors que je revenais d'un voyage de trois mois au Liban en compagnie de ma douce et tendre maman, je constatais que mes bagages contrairement à ceux de ma douce et tendre maman, répondaient aux abonnés absents. C'était la première fois que cela se produisait. La Compagnie m'a rassurée en affirmant que mes biens arriveraient probablement le jour suivant. Une semaine et une multitude d'anges passèrent, mes deux bagages jamais n'arrivèrent. Je perdis l'intégralité de ma garde-robe préférée et un certain nombre d'appareils électroniques dont un ordinateur et un appareil photo [à l'époque, j'avais encore foi en l'infallibilité du système]. Je fus remboursée de 200 euros. C'est tout ? Oui, mademoiselle, c'est proportionnel au poids. Ah [ce moment gênant où on se rappelle que l'agent au comptoir nous a fait la faveur de ne pas prendre en considération les deux / trois kilos supplémentaires en sous-évaluant le poids des valises]. Quelques mois plus tard, j'apprenais le démantélement d'un réseau de vol de bagages à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle [je me permets de citer ce nom car il s'agit d'un fait divers dont vous avez peut être entendu parler]. Sans déconner. Bref, mes biens sont tombés entre les mains d'odieux trafiquants. Fin de l'histoire.

 

SCREAM_by_themjj

Themjj

 

Quelques années plus tard. Aéroport de Marseille Provence. En provenance de Roissy Charles de Gaulle. Brèves de comptoir : mon bagage n'est pas arrivé. Avez vous votre ticket bagage ? Je l'ai égaré. Dans ce cas je ne peux rien faire pour vous. [silence]. Reprenez-vous. Je plaisante. Nous allons regarder ça. Vous venez de Bogotá. Vous êtes arrivée par quelle compagnie aérienne ? [Air Zimbabwé, pourquoi ?]. Bah, la votre. Je ne vois aucune trace de votre bagage. C'est comme s'il n'avait jamais été enregistré. Les colombiens ont fait n'importe quoi [silence]. [silence]. Et donc ? Vous avez bien regardé sur le tapis à bagages ? Ben oui. Il reste une petite valise. La mienne est très grande. Dans ce cas, je pense que votre bagage a probablement été échangé par un autre passager. Cela arrive souvent. [angoisse intérieure et yeux larmoyants]. Je vais vous donner un kit de survie et vous appeler dès que le passager se manifeste en espèrant qu'il se manifeste. Le soir même, je reçus un sms : votre bagage est en route pour Marseille Provence en provenance de Paris. Il vous sera livré demain matin. Bref, mes nerfs ont été mis à vifs par un employé incompétent. Fin de l'histoire. 

Morale de l'histoire

  • Prenez soin de votre ticket bagage comme de la prunelle de vos yeux.
  • Au moment d'embarquer, n'hésitez pas à demander à l'agent de votre compagnie si vos bagages sont bien à bord.
  • Ne paniquez pas inutilement. Votre bagage n'est en général pas perdu même si je n'ai jamais réussi à obtenir des explications convaincantes de la part de la compagnie : il a juste été oublié un point c'est tout. A moins qu'il n'ait pris une autre destination mais c'est une autre histoire.
  • Assurez vos arrières et prévoyez des vêtements de rechange dans votre bagage cabine.
  • Pour les curieux, voici le contenu du kit de survie que j'ai reçu avant hier. Dans un premier temps, j'ai systématiquement envie de balancer par la fenêtre mais je lui trouve une certaine utilité une fois mon bagage retrouvé : un t-shirt XL [je fais du M], une mini crème neutrogena [pas mal], un mini déodorant nivea [pas mal du tout], une brosse à dents, un peigne [j'ai des tresses], un mini shampoing neutrogena [pas adapté à mon type de cheveux], des cotons tiges, de la lessive [pour laver le t shirt ?], un mini tube de pâte dentifrice, un mot d'excuse, une lime à ongles.

 

[bien entendu, l'auteur de ce billet n'applique jamais ces conseils]

 

photo (5)

Aperçu du Kit de survie 

 

JF a une tête de malfaiteur

A l'aéroport, Caramel Mou fait souvent l'objet de contrôles intempestifs. Je vous fais grâce de toutes les anecdotes que j'ai recensées. Je vais me contenter de vous raconter ce moment gênant où je suis rentrée de Colombie :

  • Aéroport de Bogotá - avant l'embarquement : Mademoiselle Caramel Mou est priée de se rendre au comptoir pour un contrôle bagage [et merde, ils ont trouvé le shit planqué sous le pyjama]. J'ai une imagination débordante. Je me suis fait des films. Je me suis rappelée cette jeune française qui s'est retrouvée en prison à cause d'un sombre individu qui a eu l'idée malheureuse de glisser des substances illicites dans ses bagages à son insu. Je panique. Par ailleurs, je me retrouve mise de côté avec trois autres compagnons d'infortune. La Compagnie lance l'embarquement et tous les passagers nous regardent avec compassion [la honte]. Madame, pourquoi sommes-nous contrôlés ? Oh ce n'est rien, c'est un contrôle aléatoire. C'est lié au hasard. [C'est cela oui et mon c.. c'est du poulet ?]. Ne vous inquiétez pas, la police va arriver. OMG. La police arrive. J'ouvre mon bagage. La police ruine l'ordre précis que j'avais établi dans le but de pouvoir refermer mon bagage sans problème. Qu'est ce que c'est que ça ? Heu, du café, enfin je crois [et meeeerde, j'aurais du l'ouvrir. Si ça se trouve, ce n'est pas du café]. La police sort un tournevis [véridique]. Puis-je faire un trou ? Non mais je n'ai pas vraiment le choix alors allez-y. La police fait un trou et goûte le café [humiliation suprême]. Vous pouvez embarquer. Je referme ma valise tant bien que mal et j'embarque la mort dans l'âme. 
  • Aéroport de Roissy Charles de Gaulle (je vais finir par croire qu'il me porte la poisse). Nous sommes près de 300 passagers à débarquer de l'avion. Personne n'est contrôlé. Je passe et soudain je suis apostrophée : hop, hop, hop, mademoiselle ? Oui ? Contrôle douane. [mais pourquoi moi]. Qu'est ce que c'est que ça ? Des cigarettes [ce moment gênant où je ne fume pas et où je maudis l'ami qui m'a demandé de lui en ramener]. Juste trois cartouches ? C'est bon. Et ça ? Heu, ce sont des Donuts du Dunkin Donuts. Vous pouvez y aller. 
  • Je vous passe l'interrogatoire serré de l'agent d'immigration pour arriver directement à la séquence Rayons X. C'est votre sac à main mademoiselle ? Oui. Nous allons faire quelques analyses. Ce moment gênant où le monsieur du rayon x se prend pour un expert Manhattan et se sert d'un instrument étrange pour prélever des particules dans mon sac à main. Les prélévements partent au labo. Qu'est ce que c'est que ça ? Du café [oui, encore]. Il vient d'où ? De Colombie. [erreur, la bonne réponse était New York]. Nous allons ... analyser tout ça, je sais. Bref, quand on croit que c'est fini, il y en a encore. 

Morale de l'histoire : banissez le mot café et tout ce qui s'y rapporte de votre vocabulaire et voyagez éventuellement sans bagages et légèrement vêtu : un simple maillot de bain suffira. Evitez également de revenir d'un pays suspicieux tel que la Colombie ou le Sénégal. Vous n'y pouvez rien ? Revenez à la nage ou à dos de dauphin. 

 

alice_in_chains_by_youareviolentred-d12a2g9

Source

 

Cher lecteur, rassure moi et dis moi que tu as également eu affaire aux Experts Manhattan ? Peut-être t'est-il arrivé de perdre tes valises ? Raconte moi tes misères aéroportuaires pour que nous établissions une pétition à faire signer. C'est l'année du changement après tout.

Posté par Caramel à 20:50 - Donnez votre avis ! [15]

Rendez-vous sur Hellocoton !

    Quelle idée aussi de ramener du café !! Cela dit, ce qui me pose réellement question, c'est comment a été rebouché le trou de tournevis de ton paquet de café, à savoir comment as-tu empêché ton café de se répandre dans le reste de tes bagages !

    Sinon, je compatis. Chéri est parti au Brésil ce WE (boulot), et il était affreusement stressé du bagage. En même temps, 2 correspondances d'avion, je comprends un peu !

    Moi, la fois où j'ai eu très honte, c'est quand j'avais ramené des boutures de plantes dans mon sac à main + ma souris (mon doudou) que j'ai dû sortir devant tout le monde. La honte.

    Et la fois où j'ai eu la trouille après coup, c'est quand je me suis rendue compte que j'étais passée AVEC une bombe lacrymogène dans mon sac à main (j'étais étudiante à l'époque, et ma mère m'avais acheté ça pour me protéger, et je la gardais toujours avec moi)...

    Contente en tout cas que tes mésaventures aient pu faire l'objet d'un article si drôle !

    Posté par Kimie, 27/08/12 à 20:46
  • Quand je suis rentrée d'Inde, ils m'ont simplement pris mes ciseaux d'écolière (comme si j'allais provoquer un attentat avec de ciseaux en caoutchouc Maped) et ils ont intégralement vidé le contenu de mon sac à main GRRR. Comme je suis quelqu'un qu'il ne faut pas trop faire chier, j'ai pété un câble et je les ai mis minables... Heureusement POUR EUX qu'ils n'ont pas égaré mes bagages lol ^^
    Cela dit, je compatis vraiment à ta mésaventure... J'imagine que ca doit pas etre cool.

    Posté par Caro, 27/08/12 à 20:56
  • En effet, j'ai eu beaucoup de malheur à l'aéroport ! ^^
    Un jour, nos bagages ont été envoyés à l'autre bout du pays... Et une fois qu'on les a récupéré, mon gros sac à dos que je venais d'acheter et qui était trop joli était littéralement déchiquetté ! J'ai pleuré ! (bon j'avais 11 ans) Ils ont proposés de racheter un sac, avec une limite de prix, donc j'ai eu un truc tout hideux, merci bien.
    Sinon quelques contrôles relous et abusifs, un jour pour faire chier le monde, au lieu de laisser la bouteille de coca qu'ils m'empechaient d'emmener, j'ai tout bu devant eux. Ca a pris du temps, mais ils ne pouvaient pas me l'interdire !^^ Je t'épargne les retards, les objets cassés dans les valises et tout ça... En tout cas je peux confirmer que les aéroports t'ont vraiment porté la poisse !

    Posté par Ellie, 27/08/12 à 23:37
  • Tu m'as encore fait bien rire ! XD En tous cas, je n'ai jamais pris l'avion, du coup, je ne connais pas ce genre de problèmes >o<

    Posté par Melon au Jambon, 28/08/12 à 05:38
  • je sais pourquoi je ne voyage pas ou très peu!

    Posté par unicks, 28/08/12 à 07:01
  • Aaaaah les aéroports, tant de souvenirs... J'ai passé deux ans au Québec et l'avion je l'ai pris assez souvent. Bizarrement, jamais aucun problème avec mes bagages ni avec ma tête (j'ai l'air trop innocente j'imagine). Mais que de problèmes avec mes correspondances ! Une horreur... Une fois au lieu de mettre 11h pour faire France-Québec j'ai mis 26h ! Bon j'avoue, je me suis présentée au guichet avec mon billet et on m'as répondu "ah mais non Mlle, votre avion c'était hier !" "euuuh oui, mais hier y avait tempête de neige, j'ai vérifié sur internet c'était annulé le vol" "oui mais il faut se présenter au guichet tout de même et à l'heure (s'il vous plaît !)pour faire faire un autre billet" "bon mais mon retour marche quand même ?" "ah non il a était annulé quand vous n'avez pas pris l'aller " (WHAT ?!) Et je passe la course après les différents avions qui étaient en retard, la queue au guichet pour trouver une autre correspondance, le fait que j'ai failli mourir de déshydratation vu qu'on a pas le droit d'avoir de l'eau etc etc. Autant dire que j'ai cru mourir !

    Posté par Agrume, 28/08/12 à 07:36
  • Dis dis dis je peux me moquer? Bon ok je me tais :p J'ai jamais pris l'avion (du moins les gros avions dans un aéroport et pas aérodrome) donc je peux pas savoir ce que c'est mais ça donne pas envie ^^ Ils t'ont même pas fourni l'exfoliant au Caramel de Cottage, ça devrait être un élément essentiel du kit de survie . Au passage, tout le monde en profite dans ma salle de bain et adore l'odeur

    Posté par MlleLouis, 28/08/12 à 08:23
  • Je n'ai jamais perdu mes valises (je touche du bois tout de suite pour que la chance dure) mais j'ai eu droit aux contrôles des experts. Aéroport de Roissy, départ pour les USA. Je passe tous les contrôles X et d'identité, easy, et d'un seul coup j'entends "Mademoiselle, vous voulez bien nous suivre s'il vous plaît ?" A savoir que je voyageais seule, mais mes parents voulaient attendre que l'avion ait décollé pour quitter l'aéroport. Du coup, ils m'ont vue m'éloigner cernée par deux flics. A savoir aussi que la veille de mon départ, j'ai fait la fête avec les copains, parce que je rentrais pas de si tôt et que je savais que là bas je ne pourrais pas toucher une goutte d'alcool, rapport au fait que j'avais 20 ans. Donc j'avais bu un peu plus que de raison, d'où une mini gueule de bois (et comme ma mere est une stressée des contrôles, elle voulait que je sois à Roissy 3h avant l'embarquement.

    Posté par N., 28/08/12 à 10:28
  • (suite de mon commentaire, ça a bugué)
    Donc, me voilà partie avec 2 flics, une gueule de bois et une mini paranoia "a priori, j'ai pas fumé, mais certains potes si. Et s'ils trouvent de mini résidus ?". "Veuillez présenter vos mains, paumes ouvertes sur le dessus." J'obéis. La meuf me passe alors un tampon puis l'analyse dans une substance inconnue et au bout de 2min (c'est long, 2min dans ce cas) : "c'est bon, vous pouvez y aller"
    Evidemment, j'ai appelé mes parents juste avant d'embarquer pour les rassurer. Mais je me suis dit que mon séjour aux US commençait sur les chapeaux de roue.

    Posté par N., 28/08/12 à 10:31
  • Contrôle des bagages...

    Mon pire souvenir à cet égard, c'est lorsque les contrôleurs ont entièrement vidé ma valise à mon retour du Honduras. La trousse de toilette, les culottes sales qu'ils ont retournées dans tous les sens... Tout y est passé! Sans parler des chiens qui grognent... Un moment d'humiliation, d'angoisse et de terreur! Sinon, plus banal, l'agrafe de mon soutif a la fâcheuse tendance de faire sonner la machine, ce qui me force à un contrôle plus poussé presque systématiquement...

    Posté par Goussedevanille, 28/08/12 à 12:02
  • C'est quoi ça ?

    Moi c'était en décembre dernier en rentrant de Londres.
    Comme j'aime pas perdre mon temps à l'aéroport mon sac est super bien organisé. Je plonge la main sans regarder et je retrouve passeport et billet. Mon petit sac plastiques avec mes petits produits est bien rangé et fermé pour ne pas avoir de problèmes.
    Je pose donc mon sac sur le tapis pour qu'il passe au rayon X et me dirige d'un pas décidé à travers le portillon de sécurité. Magie ! Pour une fois une ne sonne pas =) Je vais donc pour récupérer mon sac quand je le vois mis de coté par la machine (je déchante parce que ça veut dire que je vais devoir désorganiser mon sac).
    Un gentil monsieur me demande donc d'ouvrir mon sac et de sortir mon sachet à produit qu'il puisse y jeter un coup d'oeil (cool au moins il sait ce qu'il cherche). Il plonge alors sa grande main sans délicatesse dans mon sachet et me demande "C'est quoi ça ?" J'aurais bien répondu "une bombe" mais ça ne l'aurai pas fait rire... Il faut dire que lire ce qu'il y'a marqué sur le tube, c'est écrit en français, anglais et probablement yougoslave aussi donc y'a moyen qu'il comprenne tout seul. Mais bon c'est un homme donc je l'aide un peu "C'est une base matifiante, c'est du maquillage" et la il me sort "Jamais entendu parlé!". Donc monsieur qui sort ses petits instrument façon Expert, et que je te prends des échantillons (vide mon tube pendant que t'y es je ne dirais rien !) et que je te parle dans le talkie style "Jack Bauer"...
    J'ai du rester 20 bonnes minutes avec cet énergumène pour rien parce que oui c'était bien une base matifiante ... Et je vous parle pas des gens qui vous regarde en pensant tout de suite que vous êtes un terroriste...
    Un petit conseil les filles éviter la base matifiante HEMA dans votre sac a main quand vous prenez l'avion XD

    Posté par FrenchdollUK, 28/08/12 à 12:46
  • je touche du bois mais je n'ai jamais rien eu... par contre pour toi, je te conseillerai d'éviter l'avion, il semblerait que les compagnies aériennes aient un petit problème avec toi

    Posté par steph, 28/08/12 à 12:47
  • Anh ! J'ai jamais eu les experts moi...Je suis presque dégoutée...Par contre, l'année dernière, nous sommes partis au Mexique avec deux valise. Valise 1 : Les vêtements - Valisette 2 : Les produits de beauté. Devine celle qui n'est pas arrivée? Elle est arrivée le lendemain soir...Elle était restée à Madrid...Comment c'est possible ?!?!?!

    Posté par Sogirl, 28/08/12 à 15:26
  • Ha ha ha Merci pour vos commentaires croustillants ^^ Je me suis régalée. On pourrait faire un recueil d'anecdotes qui s'appelleraient "petites misères aéroportuaires" ou une BD à la rigueur !!!!! J'ai bien ri même si ces situations sont loin d'être drôles sur le moment ^^ Et oui, il m'arrive toujours un événement inédit quand je voyage ... Vous ai-je dit que je me tapais toutes les grèves aussi quand grève il y a ? ^^

    Posté par CaramelMou, 28/08/12 à 17:39
  • quoi?????? du café dans tes bagages???? ce ne serait jamais arrivé avec du thé!!

    Posté par l'enchanthé, 30/08/12 à 12:53
Poster un commentaire