Moi, Caramel Mou


07/10/12

Du coq à l'âne #1


Aujourd'hui, un article sans queue ni tête où je passe du coq à l'âne. Car voyez-vous, j'ai un certain nombre de choses sans connexion aucune à déclarer. Et dans la mesure où je ne tiens pas à rédiger une série de mini-articles haïku (wiki : petit poème extrêmement bref visant à dire l'évanescence [Larousse : propriété de ce qui s'évanouit, s'efface ] des choses), je vous propose, chers lecteurs, un concentré d'idées. J'ai cru lire quelque part qu'un bon article se devait toujours d'avoir un fil conducteur pour capter l'attention du lecteur : bullshit (#grosmot). Un article se doit d'être à l'image de son auteur et non à celle de prétendus structurateurs de pensée : écrivez comme ceci, écrivez comme cela, évitez de dire ceci, dîtes plutôt cela, ne dépassez pas tel nombre de mots (gnagnagnagna) et le succès vous rencontrerez : bonjour, je suis la monotonie et l'ennui est mon amie et nous avons décidé, d'un commun accord, de vous pourrir la vie. J'ai toujours trouvé les articles intitulés "comment écrire un bon article ?" ou "les secrets d'un bon article" ou "10 astuces pour capter l'attention de vos lecteurs" ou "10 idées de thèmes pour intéresser vos lecteurs" particulièrement aberrants drôles. Sur ces bonnes paroles hargneuses [je ne sais pas ce qui m'arrive, je suis en écriture automatique, ma pensée coule tel un long fleuve agitée], les faits désarticulés.

  

so_messy_by_effysdream-d3fv0qc

 source


PETITS MALHEURS DU QUOTIDIEN 

Vendredi (avant) dernier, un bachibouzouk a volé le parapluie [qui n'était pas le mien d'ailleurs] que j'avais laissé sécher devant la porte. J'ai trouvé cet acte de félonie fort déplaisant d'autant plus qu'il pleut beaucoup à Copenhague. Pour la peine, j'ai investi dans un parapluie à carreau rouge vif impossible à dérober car beaucoup trop tape-à-l'oeil et très facile à retrouver (HA). Le lundi suivant ce vendredi noir, j'ai perdu la clef de chez moi. Elle a disparu dans la nuit du samedi au dimanche. Sachant que, ce weekend là, je ne suis sortie que pour jeter les poubelles, je pense que je l'ai inconsciemment balancée dans la poubelle [il y a des jours où je me dis que je ne suis pas un Caramel Mou ordinaire]. Pendant une semaine, j'ai du passer par la cave qui communique depuis l'extérieur avec la maison : j'ai eu trop peur [c'est froid, c'est humide, c'est tout noir, ça ne sent pas bon]. La personne avec laquelle je vis m'a prêté sa clef et je me suis, pour la première fois de ma vie, rendue chez le serrurier. Je pensais que la duplication prendrait  des heures mais non ... Il a glissé la clef dans une machine, il a fait chlak, chlak et au bout de deux minutes, c'était prêt : j'en ai eu pour 7 euros. Vendredi dernier, j'ai posé mes lunettes sur le rebord de la baignoire, elles sont bien évidemment tombées [étonnant] et la monture s'est cassée. Ce moment de félicité où je suis ravie d'avoir des lentilles. Le lendemain, je me suis rendue, dépitée chez l'opticien. Je pensais que la monture était foutue et que je devais en acheter une autre mais non ... il s'est emparé d'un tournevis, il a fait couic couic et c'était réparé [note : j'avais bien évidemment essayé de faire la même la veille. Conclusion : chacun son métier] : j'en ai eu pour 5 euros. Moments gênants : alors que je marchais dans la rue, une voiture est passée à toute vitesse et l'eau de pluie a giclé sur mes vêtements. JE DETESTE ÇA. ÇA M'ENERVE. STUPIDE BAGNOLE. J'ai décidé de m'exercer au lancer de lime à ongles pour pouvoir rayer les carrosseries des voitures coupables (gniark, gniark). Sinon, je me suis coupée avec une feuille de papier. JE DETESTE ÇA. ÇA FAIT TROP MAL. Achats : pour me consoler de mes petits malheurs, j'ai investi dans un sac de chez KAZA (ci-dessous) qui coûte relativement cher [60 euros, j'avoue tout. Oui, je saiiiis, je saiiiis] mais j'y pensais depuis des mois et j'avais absolument besoin d'un nouveau sac :

 

SAC

 

EMOTION

L'autre jour, alors que j'arrivais au boulot et que pour une fois, je passais par l'entrée principale, je suis allée faire un coucou amical à la dame de l'accueil qui m'avait si bien accueillie le premier jour et avec laquelle j'ai eu l'occasion de converser. Je lui ai dit : bonjour, c'est juste pour vous faire un petit coucou parce que ça fait longtemps qu'on ne s'est pas vue. Elle m'a répondu : c'est super gentil. Je suis contente. Pour une fois que quelqu'un se rappelle que j'existe. Que quelqu'un pense à moi en ces termes ... Je ne sais pas pourquoi mais ces mots m'ont émue. J'ai eu le bourdon toute la matinée. On n'y pense pas assez à la dame de l'accueil sauf en cas de problèmes ... C'est nul ! Autre émotion, j'ai rencontré quelqu'un. Cela ne m'était pas arrivé depuis longtemps. Oui, bon, ne nous emballons pas. Ce quelqu'un ne semble pas comprendre ma folie. Voyez-vous je suis du genre toujours de bonne humeur à danser sans raison dans la rue pour exprimer ma joie d'être sur terre [Caramel Mou Mouvant]. Et il m'a sorti la réflexion suivantetu bouges beaucoup trop. Tu ne devrais pas danser ainsi dans la rue. Ça fait bourrée. Oui bah, je fais ce que je veux d'abord et si je veux exécuter des pas de bourrée, des pas de bourrée j'exécute. M'enfous du regard des gens. Tout ce laïus pour dire que j'ai beaucoup d'énergie et que je ressens en permanence le besoin de découvrir de nouvelles choses et de partir à la découverte de tels ou tels endroits, monsieur est du genre casanier à vivre la nuit (chez lui) et à dormir toute la journée (chez lui). JE DETESTE ÇA. ÇA M'ENERVE. L'EX ETAIT PAREIL. A part cela, il est un peu maniaque sur certaines choses et je suis légèrement souk. A part cela, il est très bien. Bref, je suis perplexe quant à l'avenir de cette relation ... Je ne veux pas qu'on éteigne ma folie et qu'on canalise mon énergie. 

 

no_words_by_gzb-d3fifqq

 


Sur ces bonnes paroles, je vous laisse. Je vais au sauna. MAIS je viens de découvrir que les Danois s'y rendaient tout nus comme les Allemands. Entendons-nous bien, je n'ai aucun problème avec mon corps. J'assume. Hmm, hmm, pas tout à fait, la vérité c'est que ... je n'ai pas envie d'y aller toute nue. Mon amie m'a dit : si tu mets un maillot de bain ou une serviette, c'est toi qui auras l'air bizarre. CERTES. Plaît-il ? Ne pas y aller du tout. Non, je ne peux pas, j'ai promis. J'AI PAS ENVIE. ÇA M'ENERVE. FFFFFF. Je vous raconterai. Cher lecteur, sens-toi libre de faire des commentaires (ou pas) sur tels ou tels points. Tu peux aussi être hors sujet, je ne t'en tiendrai pas rigueur.

Logo fleur

Posté par Caramel à 12:54 - Donnez votre avis ! [5]

Rendez-vous sur Hellocoton !

    J4iame bien les articles qui vont dans tout les sens.. ET DIABLE QU'ON SE RESSEMBLE. Chantons et dansons dans la rue tels des paysans joyeux de ne pas s'être fait écraser par la dernière charrette à la mode !
    Voilà.
    J4espère que ta relation se passera bien tout de même héhé

    Posté par Morgane L, 07/10/12 à 13:21
  • Je crois que je n'assumerais pas le sauna à poil. Ni scrutée pour 2 morceaux de tissu...

    Posté par Kimie, 07/10/12 à 13:57
  • Si l'autre ne t'accepte pas telle que tu es, jarte-le, ça te fera largement gagner du temps. Après, si c'est le début d'une relation, que vous ne vous connaissez pas tellement bien et qu'il te découvre, peut-être que tes folies lui font peur (parce que l'inhabituel fait peur), mais peut-être qu'il faut lui laisser le temps d'apprécier aussi.

    Bref, laisse le temps faire, d'ici quelques jours/semaines, tu seras fixée, de voir si c'est vraiment un rabat-joie ou s'il va te suivre un peu dans tes folies !

    Pour le sauna, moi, je veux que tu racontes ! ^______^

    Posté par Melon au Jambon, 07/10/12 à 15:05
  • Moi j'adore les articles décousus qui partent partout!Sinon pour le moment émotion tu me fait trop penser à moi ^^. Pour ta nouvelle relation attend un peu, on sait jamais il se décoincera peut etre avec le temps ^^.
    POur le sauna va falloir que tu nous raconte c'est clair! Moi j'aurais pas foutue 1 orteil dedans a poil ^^

    Posté par pti baton, 07/10/12 à 17:35
  • aaah, comme c'est plaisant d'être folle à souhait, malheureusement les autres fous se cachent et il faut les repérer pour ensuite les mettre en confiance et les entraîner dans une dans de bourré endiablée dans la rue, SANS COMPLEXE

    Posté par YumeWolf, 07/10/12 à 19:46
Poster un commentaire