Moi, Caramel Mou


02/09/12

Mon stage, mes emmerdes #1


Il y a une semaine, je débutais un stage non rémunéré de six mois. Plaît-il ? Non, cette expérience ne rentre pas dans le cadre de mes études. Je suis récemment diplômée. Hein ? Non, je n'ai pas accepté ce stage par défaut et en attendant de trouver un 'vrai' travail mais par conviction. Oui ? Non, je ne suis pas Mère Teresa ni Paris Hilton et oui, je sais que l'idée de travailler gratuitement vous paraît incongrue. Mais si vous continuez à m'interrompre de la sorte, honorables lecteurs, vos doutes ne seront jamais levés quant à mes motivations. Je suis de ceux qui pensent que rien de grand ne s'est accompli dans le mon monde sans passion [Hegel l'aurait soit disant pensé avant moi]. J'aime à croire que je serais à même de trouver un travail qui, de bon matin, ne me fera pas regretter la douceur de mon lit et la quiétude de ma paresse. Pourquoi ? Parce que je suis naturellement mauvaise lorsque contrainte d'exécuter un travail qui me déplaît. J'ai eu mon bac au rattrapage après avoir passé une année merdique et déprimante coincée dans une filière qui ne me correspondait pas [mathématiques, physique et chimie, horreur et putréfaction, je suis une littéraire dans l'âme]. Je sais qu'il y a pire dans la vie mais sept ans plus tard, je le vis toujours comme un échec. Il y a sept ans, j'ai donc pris la décision de rester toujours fidèle à moi même et à mes ambitions quelle que soit l'opinion d'autrui : l'essentiel dans la vie c'est d'être heureux et chacun devrait être libre de vivre sa vie comme il l'entend [hippie style : love the life you live, live the life you love]. BREF, I have a dream : celui de travailler dans la culture ou le développement. C'est pourquoi ... 

 

Live_Laugh_Love__by_MerixX

Source


Il y a une semaine, je débutais un stage de six mois au sein de cette grande organisation internationale en moins de quatre lettres, très difficile d'accés que beaucoup rêvent d'intégrer mais dont je ne citerai pas la référence par souci d'anonymat. Je n'évoquerai pas non plus la nature de mon travail par souci de confidentialité [anonymous veille au grain] et je ne critiquerai pas mes collègues par souci d'intégration. Ce moment gênant où il apparaît que finalement, je n'ai pas grande chose à dire sur le sujet. Rassurez-vous, Caramel Mou n'est jamais à court d'idées. J'ai recensé pour vous les péripéties de ma première semaine de stage. 

  • Premier point, première angoisse, celle de la tenue vestimentaire. Une personne liée à cette organisation m'a appris que le code vestimentaire était assez strict : tenue formelle, manches courtes interdites, pas de jupes ou de robes qui remontent au- dessus du genou. Je ne sais pas me maquiller et je ne sais pas marcher avec des talons. Par ailleurs, le style hôtesse de l'air est très éloigné de ma personnalité. J'aime me sentir à l'aise dans mes vêtements. Et puis, je n'ai pratiquement que des hauts à manches courtes et puis je collectionne les robes mais elles remontent toutes au-dessus du genou [si je mets des collants, ça compte] et puis mamaaaaaaan, tu ne voudrais pas me prêter ce joli tailleur noir très élégant ? Mamaaaaaaan, je te présente Hellocoton, tu ne voudrais pas m'aider à comprendre ce tuto maquillage ? [j'offre un paquet de caramels mous a la blogueuse beauté qui aura la gentillesse de faire un tuto spécial débutante]. Maman, j'ai franchement l'air d'une poule avec ses talons et puis je me suis maquillée les yeux avant d'avoir mis mes lentilles et j'en ai mis partout. Alors que j'arrivai en chapeau melon et bottes de cuir ... A votre avis ? Réponse A : je suis tombée dans les escaliers, les talons ont eu raison de moi. Réponse B : j'étais en décalage vestimentaire par rapport aux autres. Réponse C : j'étais parfaitement dans le ton. Chers lecteurs, j'étais légèrement décalée. Quelle ne fut pas ma surprise de constater que la plupart de mes collègues (H/F) étaient en jeans / baskets / ballerines [véridique]. J'ai également repéré une demoiselle arborant un très beau piercing sur le nez. Vous l'avez compris, il n'y a pas de code vestimentaire. Comme stipulé dans un pub relativement connue : venez comme vous êtes. Je suis aux anges : j'ai ressorti mon vernis orange, mon jean préféré, mes ballerines rouges et mon chèche bleu. J'ai également défait le chignon que j'ai tenté de faire avec mes tresses (#ridicule). Bref, je me suis fourvoyée et j'ai cru que je participais à Génération Mannequin mais tout est bien qui finit bien. 

 

 

  • Troisième jour de stage. La veille : Caramel Mou, pourrais-tu analyser ces documents ? Il s'agit du compte-rendu d'une réunion très importante qui a eu lieu récemment. Je te les confie. Le lendemain matin : [cherche, cherche]. Tu cherches quelque chose Caramel Mou ? Heu oui, les vingts feuilles de papier gigantesques du style tableau de conférence que j'avais laissées sous le bureau hier soir. Ah ben, tu les as laissées par terre ? Oui. Ah ben, l'équipe de nettoyage a du les jeter. Heiiiiin ? Oui, c'est une convention. Tout ce qu'on laisse par terre est systématiquement jeté. [heart attack]. Caramel Mou ? [voix chevrotante]. Oui ? Don't panic. [ha ha, il est drôle lui]. Ce moment gênant où tout le monde te regarde avec compassion, où tu as une forte envie de pleurer mais où tu tentes de conserver un semblant de dignité. Je suis partie à la recherche des feuilles perdues dont chaque exemplaire était bien entendu unique [mon histoire n'aurait aucun intérêt sinon]. Je me suis rendue au local poubelle [oui, j'ai fait ça par acquis de conscience alors que tout le monde m'a affirmé que ce n'était pas la peine]. Je me suis dirigée vers les bacs où il y avait marqué 'paper' [vive le tri des déchets] et je n'ai évidemment rien trouvé du tout. Je suis remontée et mes collègues m'ont rassurée en me disant que je n'étais pas la première personne à qui cela arrivait et eux, d'enchaîner sur leur propres anecdotes : tu sais, moi un jour [bla, bla, bla] et moi de maudire l'équipe de nettoyage et d'attendre avec appréhension le retour de ma responsable pour lui apprendre la nouvelle. Elle est arrivée et ... à votre avis ? Réponse A : elle n'a pas apprécié et je me suis fait virer. Réponse B : j'ai fabriqué de faux papiers pour donner le change. Réponse C : un miracle s'est produit. Chers lecteurs, un miracle s'est produit [non, mes documents n'ont pas réapparu. Mais dîtes moi, vous croyez encore au père-noël]. J'ai découvert que j'avais une responsable super sympa qui ne considère pas que la terre s'arrête de tourner pour quelques feuilles perdues aussi importantes soient-elles. Elle m'a dit : elles sont perdues ? Tant pis. Il faut faire avec. J'ai alors suggéré dans un éclair de génie que quelqu'un avait probablement pris des notes qu'il était possible de réutiliser. Elle m'a dit : je reviens. Elle est revenue quelques minutes plus tard : Caramel Mou, we are gooood. Quelqu'un a pris des photos de toutes les feuilles. Tout va bien, ne t'en fais pas. Dieu existe, j'en ai eu la preuve. Bref, je sens que je vais me plaire ici. 

 

Hard_Working_Girl_by_fatallook

Source

 

Mais ce n'est pas tout. Last but not least. Je peux SOIT arriver à 8:00 et partir à 16:00 SOIT arriver à 9:00 et partir à 17:00 SOIT arriver à 10:00 et partir à 18:00 et ce, de manière indifférente. Pratique en cas de panne de réveil ! Mes précédents stages ne m'ont pas habituée à tant de flexibilité. Conclusion de la première semaine : j'évolue dans un environnement sain où le stress n'est véritablement pas de mise. Il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions. Le bien être des employés est privilégié, la motivation est présente et à première vue, je ne ressens pas d'ondes négatives mis à part celles véhiculées par une certaine équipe de nettoyage [je vous déteste, je vous pardonne]. Bref, je me suis mise une pression inutile. Rendez-vous la semaine prochaine pour de nouvelles péripéties [en espèrant qu'il n'y en ait pas] mais d'ici là racontez-moi ce moment gênant où vous vous êtes sentis très cons seuls. Plus on est de fous, mieux on rit. 

Posté par Caramel à 22:31 - Donnez votre avis ! [13]

Rendez-vous sur Hellocoton !

    Merci de m'avoir fait passer un bon moment en te lisant... Et oui, les stages, ce n'est pas toujours évident, mais là, tu sembles avoir eu de la chance
    Mon dernier grand moment de solitude? Je pense à la fois où j'avais fait ma belle la veille devant ma bande de potes en disant que j'allais monter au plus au point de ma ville à 6h du mat pour prendre la ville au lever du soleil. Bref, j'ai enfourché mon vélo, j'avais appareil plus trépied dans mon sac à dos, j'ai sué comme un porc... il pleuvait, donc j'avais de la boue de partout. Et une fois en haut, je me suis rendue compte que j'avais oublié que ma batterie était déchargée.... Donc bon, j'ai été la risée pendant toute une journée... ^^

    Posté par paule, 02/09/12 à 22:43
  • Haha et bien tant mieux pour toi, ce n'est pas tout le monde qui a la chance d'être content de se rendre au travail !
    Profite-bien de ce stage et de ces collègues hyper cools, ils seront pas tous comme ça
    A tout hasard, quel est précisément le métier que tu vises ?

    Posté par Ellie, 02/09/12 à 23:07
  • Oh merde, t'as pas de bol O.O
    Mais j'ai ris. PARDON. Mais j'ai tendance à trop bien imaginer les scènes du style " j'ai pas d'chance"...

    J'me suis sentie très seule quand, en travaillant au supermarché... à l'heure de ma pause j'ai été rendre la pochette qui sert à réunir tout les bons de réductions, les chèques, et autres paperasses et argent à la "banque" du supermarché... Et que en fait, ben à la pause , même si elle est de 2 heures, il faut pas la rendre. Faut la rendre en fin de journée. J'ai été voir ma boss, je lui ai dis, elle a du me donner la caisse, et le numéro d'une autre hotesse de caisse. Je me suis sentie con, j'ai eu envie de pleurer. Mais comme tu dis : QUE DES SOLUTIONS.

    Posté par Morgane L, 02/09/12 à 23:09
  • Si tu es à l'OMS je suis jalouse ! ^^ Pour ce qui est du maquillage, un coup de mascara fait l'affaire. Si vraiment tu veux faire la totale il y a toujours le crayon et le fard à paupière, pour ce qui est du liner il va falloir de l'entrainement . Bouuuh je suis jalouse ça fait plus de 4mois que je fais 8h - 18h tous les jours . Mais heureusement c'est ma dernière semaine. Profite du fait que tu sois dans une grande boite pour te faire des contacts, on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve

    Posté par mllelouis, 03/09/12 à 07:17
  • Alors le moment gênant où je me suis sente bien con c'était ce fameux instant que j'avais raconté quand tu m'a taguée, sinon oui je suis pas très originale à me répéter mais honnêtement je n'en trouve pas d'autre ^^

    Une question peut être con mais totalement technique qui m'intrigue, tu parles quelle langue quand tu fais un stage au Danemark ? Anglais ou danois ?

    Posté par Hortense, 03/09/12 à 07:37
  • ET beh

    que de péripéies is donc! Il faut bien s'adapter. Pendant mon stage, vu que j'allais dans les OI aussi, c'était tailleur obligatoire. Et moi qui suis très jean ballerines, je te dis pas le changement.

    Je ne savais pas que tu faisais ton stage en OI! Si c'est celle à trois lettres de que je pense, je te respecte jusque la fin de mes jours!!! Mon rêve!

    Posté par Nossamael, 03/09/12 à 07:39
  • Ca va, il a l'air sympa ce stage !
    Non rémunéré mais ça fait toujours bien dans un CV !

    Posté par Clepo, 03/09/12 à 08:20
  • Un début stressant mais on dirait que ce stage va être bien sympa pour toi

    Posté par YumeWolf, 03/09/12 à 09:15
  • Merci !

    Ah ah ! Merci pour ce très bon moment !
    j'ai également eu quelques petit moments de solitude dans mon dernier stage... Un stagiaire arrivé après moi qui me prenais pour un salarié et que me chargeait de tout vérifier après lui. Ou le client au tel qui me demande de choisir en l'absence de mon tuteur la version A ou B du prototype...

    Fin bref, être stagiaire, c'est pas facile tous les jours !

    Posté par Miki, 03/09/12 à 11:36
  • @Paule : c'est ce qu'on appelle un epic fail, hi, hi, hi.
    @Ellie : je suis plus attachée au secteur qu'au métier ayant un master en management, ce qui me rend assez polyvalente mais je dirais un métier en rapport avec la logistique / supply chain ou la gestion de projet. Ce que je fais en ce moment.
    @Morgane L : et puis ce qui est fait est fait, n'allons pas épiloguer
    @MlleLouis : non, raté ce n'est pas l'OMS, une autre Pour le mascara, j'ai toujours peur de me gratter l'oeil et d'en mettre partout, vieux réflexe. Cela dit, je mets du fard à paupière et du blush et puis j'ai toujours mis du gloss. Je m'améliore de jour en jour, je trouve
    @Hortense : je parle anglais. Je ne parle pas danois et je pense que je ne le parlerai jamais quand je vois des personnes qui vivent ici depuis plus de dix ans et qui ne le parlent toujours pas
    @Clepo : tout à fait et c'est un domaine qui m'intéresse.
    @YumeWolf : je croise les doigts
    @Miki : d'un autre côté, c'est gratifiant comme péripéties. Quand on cesse de te considérer comme un simple stagiaire. Tu prends du galon ^^

    Ravie de vous avoir fait rire les filles. Merci pour vos coms les chicas !!! Bisous.

    Posté par Caramel Mou, 03/09/12 à 16:52
  • Tout est bien qui finit bien ! Ouf !
    Mon dernier moment de vraie solitude : le 1er repas de midi à mon nouveau boulot, où les collègues ont fait absolument comme si je n'existais pas. Mon sandwich a été long, très long, très très très long.
    Depuis, ça va mieux...

    Posté par Kimie, 03/09/12 à 21:15
  • Les stages c'est toujours le gros stress je te comprend !!!

    Posté par Dolly, 04/09/12 à 09:37
  • @Kimie : ah oui, l'intégration, la fameuse et l'ange qui passe ... J'ai connu ça aussi après je me suis lancée parce que bon looool.
    @Dolly : surtout le début Après, c'est la routine ...

    Posté par CaramelMou, 05/09/12 à 18:59
Poster un commentaire